Standing – Debut

 


STANDING – DEBOUT
Justine Gaga



 
Scroll down for French original Version – Faites défiler vers le bas pour la version originale en Français
 

STANDING
Justine Gaga

Arriving in the land of the Miengou,
You had to adapt to the climate
They brought the umbrella
Between the palm trees, among the rivers, in the sun in the tropical night
They drank rum
They dreamed of setting up stands full of objects from other places
These deep water fishermen
Those who walked in the bush,
Started to learn the language of foreigners
There was a closeness, local trade,
Trade in knowledge, fooling, power games
Arms trade, killing, challenges
Trade in exoticism
The era of the time of the land of the Miengou started to change
Despite the low ambitions and stubborn desires,
It’s time for Cameroon and Germany to make
The time of the eternal human vibrate
It’s time to work
It’s time to highlight textures
It’s time to create, construct and be a new edifice.

Inspired by Hervé Yamguen’s poem “Objects of Cohabitation”
(English by Simon Pleasance)
©2013_CrossingBoundariesOfDoubt/Justine Gaga

Original Version – Version originale en Français

DEBOUT
Justine Gaga

En arrivant au pays des Miengou,
Il fallait s’adapter au climat
Ils firent venir le parapluie
Entre les palmiers, parmi les fleuves, au soleil dans la nuit tropicale
Ils buvaient du rhum
Ils rêvaient d’installer les comptoirs remplis d’objets venus d’ailleurs
Ces pêcheurs des eaux profondes
Eux qui marchaient dans la broussaille,
Se mirent à apprendre la langue des étrangers,
Il naquit une proximité, proximité de commerce,
Commerce de savoir, duper, jeux de pouvoir
Commerce d’armes, tuerie, revendication
Commerce d’exotisme
L’ère du temps du pays du Miengou se mit à se transformer
Malgré les basses ambitions et les désirs bornés,
Il est temps pour le Cameroun et l’Allemagne de faire vibrer
La fibre de l’éternel humain
Il est temps d’œuvrer,
Il est temps de mettre en valeur les textures,
Il est temps de créer, de construire et d’être d’un édifice nouveau.

Inspiré par le poème „Objets de Cohabitation“ de Hervé Yamguen
©2013_CrossingBoundariesOfDoubt/Justine Gaga