Masks and Statues of our Africa

 

Masks and Statues of our Africa Sadrak

 
 
Scroll down for French original / Faites défiler vers le bas pour la version originale en Français
 

MASKS AND STATUES OF OUR AFRICA
SadraKe

Masks and statues of our Africa,
I greet you…
I greet you, I, child of Ngo NjocK,
And of Pondi, son of the Bassa land of the fertile forests of Manguen Mandjock
I don’t know much about you,
Masks and statues of our Africa
But looking at you from afar, looking at you close to
You inspire my respect, the respect of the elders who have drawn from their soul
To give you form
You are the memory of a keen time of the black mystery

I greet you masks and statues on your journey

The land you have been wrenched from
Hope of calm tomorrows for its children encircled by the mass lie…
We are at a point where
I no longer trust books, which tell of the past
The present is enough for me, to tell you, that you inspire my respect
In a museum in the chill of the West
Like any old place under Africa’s faithful sun
You are the memory of a keen time of multicoloured humanity
I will always say m’mi yéga to you, vielen Dank
Thanks for inviting me to the revelation of silence
The peace of creative night

Thanks for being here
Among us
SadraK
 
(English by Simon Pleasance)
©2013_CrossingBoundariesOfDoubt/Sadrak
 
 

French original Verion / version originale en Français

 

Masques et statues de notre Afrique
SadraKe

Masques et statues de notre Afrique,
Je vous salue…
Je vous salue moi, l’enfant de Ngo NjocK,
Et de Pondi, fils du pays Bassa des forêts fertiles de Manguen Mandjock
Je ne sais pas grande chose de vous,
Masques et statues de notre Afrique.
Mais à vous regarder de loin, à vous regarder de près
Vous m’inspirez le respect, le respect des anciens qui ont puisé dans leur âme
Pour vous donner corps
Vous êtes la mémoire d’un temps vif du mystère noir

Je vous salue masques et statues en voyage

Le pays d’où vous avez été arrachés
Espère des lendemains sereins pour ses enfants cernés par le mensonge de masse…
Nous sommes à un point où
Je ne fais plus confiance aux livres qui racontent le passé
Le présent me suffit, pour vous dire, que vous m’inspirez le respect
Dans un musée sous le froid de l’Occident
Comme dans n’importe quel lieu sous le soleil fidèle d’Afrique
Vous êtes la mémoire d’un temps vif de l’humanité multicolore

Je vous dirai toujours m’mi yéga, vielen Dank
Merci de m’inviter à la révélation du silence
La paix de la nuit créative

Merci d’être là
Parmi nous
SadraKe

©2013_CrossingBoundariesOfDoubt/Sadrak